The wall

Le mur, lui aussi éclectique ..

the-wall

Publicités

Portrait 1

C’est décidé ! Je me mets au portrait ! Il y a longtemps que je voulais le faire, et là j’ai trouvé la motivation ! J’ai commencé la semaine dernière à travailler avec d’autres modèles, et voici donc le début de ces collaborations. Cet article sera, je l’espère, suivi de beaucoup d’autres 🙂

portrait-as5
Modèle : Anne-Sophie

Voie Lactée

Un premier essai de photo de la voie lactée. Je n’avais pas la mer sous la main, j’ai dû me contenter d’une piscine ..

Voie lactée, Astro, Ciel, Christophe Pellé
Voie lactée – D750 et Samyang 14mm 2.8 – f3.2 30s 3200 ISO
  • Pour la prise de vue, évidemment sur trépied, le plus délicat est d’arriver à cadrer car c’est vraiment très sombre dans le viseur :).
  • Si vous photographiez d’habitude en jpeg, passez en RAW sinon vous ne pourrez pas corriger les tonalités et vous aurez un résultat difficilement exploitable.
  • Attention aussi à la mise au point, l’idéal est d’utiliser le live-view en visant une étoile lumineuse, en grossissant au max (pensez à débrayer l’autofocus pour faire la map manuellement).
  • Appareil en mode manuel, le temps de pose maximum dépend de la focale utilisée.  En plein format vous pouvez utiliser la règle des 500, divisez 500 par la focale et vous obtenez le temps d’expo max en secondes pour ne pas avoir trop de filé d’étoile => dans mon cas 500/14 = 35s max ; ATTENTION en format aps-c il vous faut d’abord multiplier la focale de votre objectif par le facteur de conversion (dû au capteur plus petit) pour obtenir l’équivalent plein format (ce facteur est de x1.5 pour Nikon et Pentax et x1.6 pour Canon) .. mon 14mm sera donc un 14×1.5=21mm sur aps-c et avec la règle des 500 je pourrai utiliser une pose de 500/21=24s max
  • Ensuite ouvrez votre diaphragme à fond et montez la sensibilité pour obtenir une photo suffisament bien exposée pour être exploitable. A moins d’utiliser un objectif qui ouvre à f1.4, vous allez vite vous retrouver à 3200 ISO mini, voire 6400 ISO. N’hésitez pas à faire quelques essais. Il existe une technique utilisée en astro-photo qui permet d’améliorer le piqué et de réduire le bruit, basé sur l’empilement de plusieurs prises de vues, vous trouverez les infos plus précises sur les liens que je mets en bas de cet article et qui m’ont permis de dégrossir l’approche de ce type de photo.

En résumé utilisez l’objectif de plus courte focale dont vous disposez, ouvert à fond. Passez en manuel tant pour la mise au point que pour les réglages boitier. Et prenez vos photos en RAW

Voici 2 liens si vous souhaitez approfondir le sujet et vous y essayer, vous y trouverez toutes les infos sur le post-traitement également :

 

Pas chiche !

Je viens de tester une recette dont j’ai entendu parler récemment, une mousse au chocolat sans œuf ! Ce n’est pas une nouveauté pour les adeptes de la cuisine végan, mais à la maison ça pourrait déboucher sur une mise au chômage technique des poules du jardin 🙂 , c’est en tout cas un excellent moyen de présenter des recettes traditionnellement riches en œuf aux (nombreuses) personnes allergiques.

L’ingrédient qui remplace les blancs en neige, et qui n’est pas d’origine animale, est … le jus de pois chiche ! Pas très fun au premier abord, mais ne vous arrêtez pas à ça.

Vous égouttez donc une boite de pois chiches, pas dans l’évier mais dans un saladier,  et vous montez le jus au batteur. Sa teneur très riche en protéines lui confère les mêmes propriétés que les blancs d’œufs (je n’ai pas réussi à obtenir une consistance aussi ferme qu’avec des oeufs mais c’est quand même correct, cf photo). Vous incorporez le chocolat fondu et vous mettez au frais. Je peux vous assurer qu’il n’y a aucune saveur particulière et que les verrines ont été finies sans souci (désolé pour la présentation « rustique » j’ai préparé ça vite fait ce soir, ce n’est donc pas une photo trop léchée). Bon après il reste à écouler les 400g de pois chiches .. mais c’est une autre histoire.

Et la mousse prise

mousse 6