Chantant tout l’été – L’origine

A la manière des films tirés des comics, voici après coup l’épisode qui précède « chantant tout l’été« , avec ce qui reste de la larve de cigale une fois sortie de terre et transformée. C’est une enveloppe vide, qui reste accrochée à son support jusqu’à ce que le vent l’emporte. Tout ce qui permet de s’élever est bon à prendre.
(article rapatrié depuis mon autre blog)… à suivre

mue cigale (1)mue cigale (3)

mue cigale (4)

 

 

 

 

6 commentaires sur « Chantant tout l’été – L’origine »

  1. J’aime, c’est super beau, la carapace reste quasiment intacte, avec les moindre détails de l’insecte, jusqu’aux antennes, et les détails de son anatomie ne ressortent que mieux avec la lumière qui traverse cette enveloppe.
    Ma préférée est la première.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s