Garde-manger (4) – Le piratage

Quatrième volet consacré à la guêpe maçonne sceliphron caementarium, où intervient une nouvelle protagoniste. Une femelle de acroricnus (seductor ?), de la famille des Ichneumonidae, profite de l’absence de la guêpe pour pondre à l’intérieur des nids de terre. Grâce à son ovipositeur, cette  longue seringue située à l’extrémité de son abdomen, elle va pouvoir traverser la paroi de la cellule pour aller déposer son oeuf sur la larve de sceliphron. L’opération est précise, ses antennes en contact avec la surface du nid lui permet de situer précisément la larve. Cette attaque intervient donc dans les nids plus anciens, là où les larves sont déjà développées.. Après avoir commencé à dévorer les araignées paralysées qui remplissent leurs  nids, elles vont à leur tour être dévorées par une autre larve. La petite touche pour faire froid dans le dos, les larves d’ichneumon savent consommer leur hôte de façon méthodique, en évitant de commencer par les organes vitaux, afin de le conserver en vie le plus longtemps possible..
acroricnus (1)
Une femelle d’ichneumon acroricnus (seductor ?), s’approche de nids de guêpe fouisseuse pour y pondre ses oeufs sur les larves enfermées.

 Lors de la phase de ponte .. des traces de piqures sont visibles sur les nids jouxtant celui sur lequel elle s’affaire.acroricnus (3)

En appliquant ses antennes sur le nid de terre elle arrive à localiser précisément la larve.

acroricnus (2)
Il ne reste plus qu’à traverser la paroi de terre grâce à son ovipositeur pour déposer son œuf sur le corps de son hôte. La version trash du diner presque parfait.
acroricnus (4)
La même à l’œuvre sur un second groupe de nids de guêpe fouisseuse, situé à quelques dizaines de centimètres de l’autre.
Publicités

10 commentaires sur “Garde-manger (4) – Le piratage

  1. Magnifiques macros et superbement documentées.
    Merci Christophe.
    C’est sur que du coup les photos sont un peu plus petites, mais d’une telle qualité que cela ne gêne pas trop (je ne te l’avais pas précisé mais cela ne me gênait pas d’attendre ….)
    Bises

    J'aime

    1. Oui c’est sur !! Peut être que j’ouvrirai une des cellules parasitées dans quelque temps.. je serai curieux de voir le joyeux ménage, entre les araignées paralysées, la larve prédatrice et la larve parasite !!

      J'aime

  2. au passage je connaissais bien les guêpes maçonnes, elles sont pour les pilotes un véritable ennemi car elles arrivent à obstruer les prises pitot qui mesurent la vitesse de l’avion (les mêmes mise en cause dans l’accident du vol Paris Rio)
    il arrive qu’entre le moment ou on enlève les protections de ces tubes pitot et le décollage qu’elles aient le temps d’obstruer les entrées d’air !

    J'aime

    1. Je tiens peut être la responsable ou une descente du crash d’Air France ?? !
      C’est sur que le diamètre du tube ne doit pas être bien grand et qu’elles abattent du boulot les bestioles .. si c’est avéré, une fois de plus c’est une catastrophe qu’on peut donc attribuer à une femelle 😉
      Nan je blague 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s