Archives du mot-clé Mue

A la poursuite du diamant vert (2)

La suite du développement de cette libellule adulte. Les ailes finissent de se déplier, avant de sécher pour qu’elle puisse enfin s’envoler. Quant à la goutte verte, elle finit par être complètement résorbée (ou absorbée ?)

"Naissance" d'une libellule"Naissance" d'une libellule Lire la suite

Publicités

A la poursuite du diamant vert

Une libellule est en train de prendre sa forme adulte. Elle vient de quitter son enveloppe de larve, qui traine encore à ses pieds. Ses ailes ne sont pas encore défroissées. Quant à cette goutte verte sur sa tête, le mystère reste entier.. si quelqu’un a la clé 🙂

"Naissance" d'une libellule
Le futur imago et, trainant dans l’eau, le reste de sa mue (l’exuvie).
"Naissance" d'une libellule
A un stade encore plus précoce, les ailes sont encore complètement en boule, et la goutte verte est plus importante.

Chantant tout l’été – L’origine de l’origine

Voici la suite de la série à rebrousse poil ! Il s’agit d’une cigale en train de pondre dans une branche d’arbre. Elle perfore le bois grâce à sa tarière (oviscape) et dépose une dizaine d’œufs. Puis elle retire la tarière, le lambeau de bois se referme et elle répète plusieurs fois cette opération sur le même rameau ou sur un autre jusqu’à avoir pondu ses 300 à 400 œufs. Les œufs resteront ainsi à l’abri dans le bois jusqu’à l’éclosion vers octobre. Là les larves sortiront, se laisseront tomber à terre et s’y enfouiront pour y passer 4 à 7 ans avant de sortir pour leur mue ultime (retour à « chantant tout l’été » ). Voilà la boucle est (presque) bouclée !
(article rapatrié depuis mon autre blog).

cigale ponte Lire la suite

Chantant tout l’été – L’origine

A la manière des films tirés des comics, voici après coup l’épisode qui précède « chantant tout l’été« , avec ce qui reste de la larve de cigale une fois sortie de terre et transformée. C’est une enveloppe vide, qui reste accrochée à son support jusqu’à ce que le vent l’emporte. Tout ce qui permet de s’élever est bon à prendre.
(article rapatrié depuis mon autre blog)… à suivre

mue cigale (1) Lire la suite

Chantant tout l’été

Voici un des symboles de l’été dans le sud, je n’ai pas mis la bande son, tout le monde la connait. Voici une cigale fraichement sortie de son état de larve et qui au bout de quelques heures a pris la teinte définitive des cigales adultes. A peine quelques heures pour devenir foncée, sans même prendre de coup de soleil, de quoi dégouter plus d’un juillettiste ou d’un aoutien prêt à risquer le mélanome pour rentrer de congés avec le teint hâlé ! … à suivre
(article rapatrié depuis mon autre blog)
cigale (1)Et hop !
cigale (2)Un petit complément d’information par rapport aux points rouges que l’on distingue sur la tête de notre musicienne. Ces 3 points sont des yeux simples, appelés ocelles, il ne servent apparemment pas trop à la vision (beaucoup moins performants que les gros yeux à facettes) mais plutôt à distinguer les variations de luminosité. C’est l’organe qui permettrait par exemple aux abeilles de s’orienter par rapport au soleil.